AccueilDisciplinesRetour

Les lésions traumatiques des ménisques du genou (257b)
Professeur Dominique SARAGAGLIA - Mars 2003


1. Introduction

  • très fréquentes
  • se méfier des lésions associées
  • la clinique est primordiale pour faire le diagnostic
  • l'imagerie confirmera le diagnostic.


  • 2. Mécanisme des lésions

  • les ménisques améliorent la congruence articulaire
  • ils se déplacent sur le plateau tibial, poussés par les condyles
  • asynchronisme entre flexion-extension-rotation et déplacements des ménisques : lésions méniscales.


  • 3.1. Le ménisque interne

  • fissure verticale : évolution vers la languette méniscale et l'anse de seau
  • clivage horizontal : évolution également vers la languette méniscale et l'anse de seau
  • fente radiaire
  • fentes multiples : horizontales et verticales


  • Schéma : Le ménisque interne
    (D. Saragaglia)


    3.2. Le ménisque externe

  • idem que le M.I.
  • souvent lésions complexes
  • ménisque discoïde n'est pas pathologique sauf fente sur ménisque discoïde
  • ménisque hypermobile (attache postérieure trop lâche -congénitale ou post-traumatique-)


  • 3.3. Les lésions associées

  • rupture du ligament croisé antérieur (LCA)
  • lésions cartilagineuses notamment du condyle interne (lésion méniscale dégénérative - LMD-)


  • 4.1. Age

    De "7 à 77 ans". En fait, apanage de l'adulte jeune et souvent sportif (-40 ans)


    4.2. Contexte

    Accident sportif, accident du travail, parfois "absence" de traumatisme déclenchant


    4.3. Fréquence

    1 M.E. pour 5 M.I.


    5.1. Interrogatoire


    5.1.1. Les blocages (rares)



    5.1.1.1. Genou bloqué en urgence


  • douleur +++
  • extension impossible (-10 à –30°)
  • flexion limitée à 100°
  • durée +++ : plusieurs heures


  • 5.1.1.2. L'examinateur ne constate pas de blocage


  • caractères du blocage
  • durée
  • est-ce vraiment un blocage ?


  • 5.1.2. Les signes fonctionnels peuvent être moins nets (beaucoup plus fréquent)


  • douleur interligne interne +++
  • parfois aucun traumatisme déclenchant +++
  • sensation d'insécurité (instabilité)
  • épanchements intra-articulaires à répétition


  • 5.2. Signes physiques

  • limitation de l'extension du genou (rare)
  • ressaut du ménisque lésé (rare)
  • point douloureux méniscal interne +++ ou externe (si lésions du M.E)
  • examen clinique du genou :
  • recherche d'un genu varum ou d'un genu valgum
  • recherche des laxités anormales surtout chez le sportif


  • 5.3. Imagerie


    5.3.1. Les radiographies simples


  • face SCHUSS +++ et debout en extension


  • Photo : Le bilan radiographique : RX standards Face + profil debout en extension
    (D. Saragaglia)


    Photo : Le bilan radiographique : Face en schuss
    (D. Saragaglia)

  • profil strict à 30° de flexion
  • défilés à 30°


  • Photo : Le bilan radiographique : Défilés à 30°
    (D. Saragaglia)


    5.3.2. L'arthroscanner spiralé


  • utile +++ chez l'adulte vieillissant (+45 ans)
  • permet de voir la lésion méniscale
  • et surtout l'état du cartilage (pronostic +++)


  • Photo : L’arthroscanner spiralé
    Lésion du ménisque interne, lésion cartilagineuse du condyle interne
    (D. Saragaglia)


    5.3.3. L'IRM


  • utile chez l'adulte jeune
  • permet de voir la lésion méniscale et les ligaments croisés
  • se méfier des faux positifs
  • peu performante pour analyser le cartilage


  • Photo : L’I.R.M. : lésion du ménisque interne
    (D. Saragaglia)


    5.3.4. L'arthroscopie


  • peu d'intérêt pour le diagnostic sauf si imagerie peu contributive
  • intérêt +++ pour la thérapeutique


  • Photo : L’arthroscopie : Ménisque sain
    (D. Saragaglia)


    Photo : L’arthroscopie : Anse de seau luxée du ménisque interne
    (D. Saragaglia)


    6. Diagnostic Positif

  • interrogatoire
  • examen clinique
  • imagerie


  • 7.1. Devant une instabilité du genou, il faut éliminer :

  • une instabilité rotulienne :
  • luxation ou subluxation récidivante de la rotule
  • bascule externe de la rotule
  • dysplasie de la trochlée fémorale sur la radiographie de profil du genou

  • une rupture du LCA :
  • test de Lachman positif
  • et tests dynamiques positifs


  • 7.2. Devant des blocages du genou, il faut éliminer :

  • des blocages d'origine rotulienne :
  • pseudoblocages
  • blocage en extension et non en flexion
  • blocages fugaces (quelques secondes)

  • un corps étranger intra-articulaire :
  • ostéochondrite du genou (RX +++)
  • ostéochondromatose débutante
  • fracture ostéochondrale passée inaperçue (luxation de rotule)


  • 7.3. Devant une douleur de l'interligne interne

    Il faut éliminer :

  • une gonarthrose débutante :
  • surtout chez l'adulte vieillissant (+45 ans)
  • surtout si genu varum
  • intérêt +++ des clichés Rx en SCHUSS
  • pincement de l'interligne interne

  • un syndrome rotulien à minima


  • 8. Traitement

  • habituellement chirurgical
  • méniscectomie sous arthroscopie
  • suture méniscale exceptionnelle en l'absence de rupture du LCA
  • ne pas faire de méniscectomie en cas de gonarthrose débutante => risque d'aggravation +++


  • 9. Pronostic

  • 90% de résultats satisfaisants chez l'adulte jeune pour le ménisque interne (75% pour le ménisque externe)
  • pronostic très réservé en cas de lésions cartilagineuses associées, d'où l'intérêt de l'arthro-scanner chez l'adulte d'âge mûr.
  • Risque arthrogène bien supérieur en cas d'ablation du ménisque externe :
  • 25% d'arthrose au delà de 10 ans pour le ménisque interne
  • 40% pour le ménisque externe


  • Version complèteDroits