SommairePrécédentSuivant
Fermer
 
Sémiologie clinique
  Chapitre 1. OBJECTIFS DE SÉMIOLOGIE
 

ÉTUDE DES ANTÉCÉDENTS

Connaître les antécédents héréditaires et collatéraux qui prédisposent à une affection cardiovasculaire.
Savoir que le rhumatisme articulaire aigu est l'affection la plus souvent responsable des cardiopathies valvulaires ;
Savoir que:
les angines fréquentes et sévères,
une scarlatine grave,
une chorée,
peuvent être aussi responsables de cardiopathies valvulaires, au même titre que le rhumatisme articulaire aigu, toutes ces maladies étant dues au même streptocoque.
Savoir que certaines affections peuvent favoriser la survenue de cardiopathies ou contre-indiquer des traitements
affections pulmonaires : bronchite chronique, tuberculose (peuvent entraîner une insuffisance ventriculaire droite), asthme : contre-indique les bétabloquants ;
affections digestives (ulcère : peut contre-indiquer un traitement anticoagulant)
maladie rénale (peut orienter vers la cause d'une H.T.A.
goutte (peut contre-indiquer un traitement diurétique)
syphilis (peut être responsable d'insuffisance aortique et d'anévrisme de l'aorte)
 
Connaître les principales maladies pouvant entraîner secondairement une cardiopathie, ou pouvant contre-indiquer une thérapeutique fréquemment prescrite chez les cardiaques:
 
Connaître les facteurs de risque cardiovasculaire :
Tabac
Cholestérol, dyslipidémie
H.T.A.
Diabète
Stress
Sédentarité
Obésité
Alcool
 

ÉTUDE DES TROUBLES FONCTIONNELS

DES DOULEURS
Savoir définir les douleurs thoraciques qui ne correspondent pas à une affection cardiaque
Savoir définir les douleurs thoraciques qui sont caractéristiques
d'une angine de poitrine
d'un infarctus du myocarde
d'une embolie pulmonaire
d'un infarctus pulmonaire
d'une dissection aortique
d'une péricardite aiguë
d'une hépatalgie
d'une dilatation auriculaire gauche.
Connaître le siège, les irradiations, les caractères, les facteurs déclenchants et le mode de soulagement de la douleur d'angine de poitrine. Savoir que cette douleur survient à l'effort et qu'elle impose l'arrêt de l'effort. Connaître son équivalent : la blockpnée d'effort.
Savoir définir la claudication intermittente due à une artérite des membres inférieurs ; savoir définir le périmètre de marche.
 
LA DYSPNÉE
Définir la dyspnée
savoir différencier la dyspnée de la dysphrénie
savoir que chez un sujet indemne d'affection pulmonaire, la dyspnée est le signe le plus précoce et le plus fidèle de l'insuffisance ventriculaire gauche et du rétrécissement mitral.
Savoir apprécier le degré de sévérité d'une dyspnée
d'effort, savoir la quantifier. Elle peut être suivie d'un grésillement thoracique, d'une toux quinteuse avec expectoration rosée : c'est l'oedème pulmonaire d'effort du rétrécissement mitral.
de repos, savoir la quantifier, définir l'orthopnée, savoir que l'orthopnée caractérise la forme la plus sévère d'insuffisance ventriculaire gauche chronique ;
paroxystique : connaître les symptômes de l'oedème aigu du poumon.
plus rarement, associée à un spasme bronchique : pseudoasthme cardiaque.
Savoir définir la blockpnée d'effort ; savoir qu'il s'agit d'un équivalent d'angor.
 
LES PALPITATIONS
Connaître les symptômes en rapport avec des extra systoles
Connaître le mode de début et de fin d'une crise de tachycardie paroxystique de BOUVERET. Connaître la fréquence cardiaque au cours de la crise de tachycardie paroxystique de BOUVERET.
Connaître le mode de début et de terminaison d'une tachyarythmie paroxystique. Connaître les fréquences cardiaques observées au cours de la tachyarythmie paroxystique.
Connaître les principales maladies qui prédisposent aux crises de tachyarythmie paroxystique.
Savoir définir une tachycardie sinusale.
 
TOUX ET HÉMOPTYSIES
Connaître les deux circonstances de survenue de la toux chez un cardiaque
Connaître les trois causes d'hémoptysies chez le cardiaque.
 
LES MALAISES ET PERTES DE CONNAISSANCE
Définir une lipothymie
Connaître la succession des symptômes qui caractérisent une syncope à l'emporte pièce ou accident de Stokes Adams.
Connaître la cause d'un accident de Stokes Adams
Connaître ses risques.
Définir la syncope vagale.
 
CONNAÎTRE LA CLASSIFICATION FONCTIONNELLE DES CARDIOPATHIES SELON LA NYHA (New York Heart Association)
 

L'EXAMEN DU MALADE

INSPECTION
Savoir que l'inspection permet d'apprécier :
L'importance d'une dyspnée : fréquence respiratoire, position du malade, orthopnée par exemple.
Le degré d'une cyanose (soit des extrémités, soit généralisée connaître le mécanisme de la cyanose), son association possible à un hippocratisme digital.
L'existence d'un subictère
La présence d'oedèmes des membres inférieurs, d'une ascite, de battements artériels anormaux, d'une turgescence des veines jugulaires spontanée. Connaître la signification de ces signes.
L'existence d'anomalies morphologiques : hypotrophie, déformations thoraciques.
 
LA PERCUSSION
Savoir qu'elle permet d'affirmer l'existence d'un épanchement pleural, d'une ascite, d'un gros foie.
 
LA PALPATION
Connaître les caractères du foie cardiaque, savoir rechercher un reflux hépatojugulaire.
Décrire la méthode utilisée pour rechercher une splénomégalie
Savoir rechercher le choc de pointe, reconnaître ses différents caractères pathologiques.
Savoir rechercher un frémissement et connaître la signification de ce frémissement selon sa localisation à la surface du thorax.
Savoir rechercher et connaître la signification du signe de HARZER.
 
AUSCULTATION CARDIAQUE
Définir les conditions d'une bonne auscultation cardiaque
Définir la localisation exacte
du foyer aortique
du foyer pulmonaire
de la pointe du coeur
du foyer tricuspidien
Connaître les autres foyers d'auscultation où l'on recherche les souffles :
du canal artériel
de la communication interventriculaire,
de la myocardiopathie obstructive.
Savoir que les troncs artériels doivent être auscultés systématiquement.
Connaître les caractères et la signification des bruits du coeur normal.
 

AUSCULTATION PATHOLOGIQUE

ANOMALIES DES BRUITS PHYSIOLOGIQUES
Connaître la signification :
de l'éclat du premier bruit à la pointe du coeur
de l'éclat du 2ème bruit au foyer aortique ou pulmonaire
d'un assourdissement des bruits
d'un dédoublement de B 1 et de B2
d'un dédoublement de B2
 
ADJONCTION DE BRUITS ANORMAUX
Bruits diastoliques :
Connaître les trois sortes de galop, savoir qu'ils peuvent être entendus soit à la pointe du coeur, et à l'endapex, soit à l'appendice xiphoïde.
Connaître leur signification.
Préciser la chronologie, le timbre et le foyer d'auscultation du claquement d'ouverture mitrale, connaître sa signification.
Définir la vibrance péricardique.
Bruits systoliques :
Définir le timbre et le foyer d'auscultation du click mésotélésystolique.
Connaître la signification d'un claquement protosystolique d'éjection.
 
LES SOUFFLES
Connaître les caractères, la topographie, les variations d'un souffle anorganique.
Préciser la signification d'un souffle fonctionnel. Connaître les caractères auscultatoires et la localisation d'un souffle fonctionnel.
Préciser les éléments d'examen qui permettent d'affirmer l'organicité d'un souffle.
Préciser la chronologie, le timbre, le foyer d'auscultation, les irradiations
de l'insuffisance mitrale
du rétrécissement aortique
de l'insuffisance aortique
du rétrécissement pulmonaire
de la myocardiopathie obstructive
de la communication interventriculaire
du canal artériel
Préciser les modifications des bruits du coeur associés à ces souffles
 
LES ROULEMENTS : ils sont uniquement diastoliques.
Préciser la chronologie, le timbre, le foyer d'auscultation, l'irradiation du roulement du rétrécissement mitral. Savoir que son intensité augmente après effort. Savoir qu'il existe un renforcement présystolique du roulement qui disparaît en fibrillation auriculaire.
Définir la chronologie, le timbre, le foyer d'auscultation, l'irradiation du roulement de Flint.
Connaître les étiologies du roulement tricuspidien.
 
LE FROTTEMENT PÉRICARDIQUE
Définir les caractères, la localisation, le timbre, la chronologie du frottement péricardique.
Connaître sa signification.
 
SommairePrécédentSuivant  
ContactsImprimerFermer